logo
Découvre les professions de la santé et des services sociaux à travers dix capsules vidéo
  • i infirmier couleur

Mises en situation

1- Le triage à l'urgence

Tu travailles à l’urgence et c’est toi qui réponds aux appels des ambulanciers.  Le téléphone sonne et l’ambulancier te dit qu’il a avec lui un homme de 52 ans ayant des douleurs au thorax. Ils seront à l’urgence dans 5 minutes.

Tu es l’infirmier ou l’infirmière qui va l’accueillir à la porte de l’ambulance.  À ton premier coup d’œil, tu t’aperçois qu’il transpire beaucoup et qu’il a le visage crispé par la douleur. Tu l’amènes dans la salle de choc et tu le branches sur le moniteur. Tu remarques à l’écran que son cœur bat de façon irrégulière et sa tension artérielle est très élevée.  Tu le questionnes et il te dit avoir une douleur vive qui va jusqu’au bras gauche.  Les douleurs ont débuté après qu’il ait pelleté de la neige. Péniblement, il dit que sa douleur est intolérable.

À l’aide de la grille de triage annexée, tu dois déterminer le degré d’urgence de la situation. La grille de triage permet à l’infirmière de déterminer un temps d'attente avant que le patient puisse être vu par un médecin.
Voici les temps d’attente respectifs :


P1 doit être vu immédiatement par le médecin;
P2 doit être vu dans les 15 minutes suivant son arrivée à l’urgence;
P3 doit être vu dans les 30 minutes suivant son arrivée;
P4 doit être vu dans l’heure qui suit son arrivée;
P5 doit être vu dans les deux heures suivant son arrivée. 


Ton évaluation de la situation est vitale pour le patient.


Information importante : un infarctus est une crise de cœur. Les signes et symptômes d’un infarctus sont :

  • Douleur aux épaules;
  • Douleur bras gauche;
  • Sueur;
  • Instabilité des signes vitaux (élévation de la tension artérielle, tachycardie, modification du tracé cardiaque à l’électrocardiogramme);
  • Douleur à la poitrine.

L’infarctus est un caillot de sang que reste coincé dans un des vaisseaux sanguins du cœur. Selon son emplacement, il peut être fatal s’il n’est pas détruit rapidement.

La solution

Le patient doit être vu dans les 15 minutes qui suivent son arrivée à l’urgence, puisque sa vie est en danger.  Avec ta formation d’infirmier ou d'infirmière, tu es en mesure de déterminer que le patient est probablement en infarctus (crise de cœur).  La douleur qui est très intense, la diaphorèse et les signes vitaux anormaux sont les indicateurs qui te disent qu’il doit être vu rapidement. Tous les éléments se retrouvent dans la colonne 2 du tableau; donc, nous le classons P2. Le triage des patients doit se faire très rapidement, dans un délai de 5 minutes.  La rapidité d’action dans cette situation est vitale. Si nous réussissons à donner la médication rapidement et à détruire le caillot qui est dans le cœur (ce qui empêche celui-ci de bien fonctionner), nous pourrons sauver la vie du patient.

 

2- L’approbation des traitements de chimiothérapie.

Tu es infirmier ou infirmière au département d’oncologie.  La clientèle en oncologie est une clientèle très fragile comparativement aux autres.  Les traitements de chimiothérapie qu’elle reçoit sont très forts.  Les traitements servent à détruire les cellules cancéreuses, mais du même coup, ils tuent aussi les cellules saines de notre organisme.  On dit aussi qu’ils tuent les globules blancs, la base de notre système de défense contre les infections.  Donc, ces patients sont plus vulnérables pour attraper des infections de toutes sortes.  Nous savons que les globules blancs de l’organisme vont baisser après un traitement de chimio, mais nous ne voulons pas mettre le système immunitaire à zéro.  C’est pour cette raison que nous avons des paramètres à respecter avant chaque traitement.  Nous évaluons les risques de la chimiothérapie selon les résultats de la formule sanguine complète.  Une FSC est une prise de sang analysée en laboratoire médicale.  Dans la prochaine situation, tu devras vérifier les paramètres et valider avec le médecin si la personne doit recevoir son traitement.

Monsieur Deschênes se présente pour son traitement de chimiothérapie. Il est atteint du cancer du colon.  Avant de recevoir son traitement, tu effectues une prise de sang FSC. Les résultats reviennent du laboratoire et tu les analyses. Aussi, M. Deschênes te dit qu’il se sent plus fatigué qu’à l’habitude.  Il a des signes vitaux normaux et il ne fait pas de température.

À l’aide de la grille 2, tu dois déterminer si M. Deschênes aura son traitement de chimiothérapie aujourd’hui. Il y a dans cette grille le résultat de la formule sanguine et les paramètres à respecter.

Informations importantes :


1- On obtient les neutro en multipliant les leucocytes avec les neutrophiles de la différentielle manuelle. Donc 2.3 x 0.450 = 1.03.


2- Tu fais une évaluation globale de la personne concernée. Nous tentons de déterminer si elle est assez forte pour lutter contre le traitement. Pour autoriser un traitement de chimio, tu te bases sur les résultats de la prise de sang, mais aussi sur ce que te dis ton patient. Il te dit qu’il est plus fatigué,  tu trouves qu’il a les traits tirés et qu’il a perdu du poids.


3- Pour la prise de sang, tu regardes les neutros (leucocytes x neutrophiles de la différentielle manuelle), les plaquettes et l’hémoglobine. Lorsque tous les paramètres de la prise de sang sont bons tu peux continuer ton évaluation en détails du patient. 


NB : Je dis lorsque les paramètres sont ok, parce que s’ils ne sont pas dans les valeurs cibles, même s’il va bien,  il n’aura pas son traitement.

La solution

Monsieur Deschênes ne pourra pas recevoir son traitement de chimiothérapie aujourd’hui puisqu’il a les neutro  à 1.03 et les plaquettes à 146. Les plaquettes sont dans la normale, mais pas les neutro.  Donc, si un des deux paramètres n’est pas adéquat, il n’y a pas de traitement.  De plus, M. Deschênes disait qu’il se sentait plus faible qu’à l’habitude. Parfois, les paramètres sanguins sont corrects, mais en questionnant le patient on se rend compte que la condition physique de la personne n’est pas idéale pour recevoir le traitement.  Il faut être très vigilant et questionner beaucoup le patient sur son état de santé.  Un traitement de chimiothérapie donné sans une bonne évaluation du patient pourrait être très dommageable et entraîner des  effets secondaires très graves qui peuvent mettre la vie des gens en danger.

3- Gestion des équipes

Tu es sur un département de médecine et tu travailles avec des infirmiers et des infirmières auxiliaires et des préposés aux bénéficiaires. Puisque c’est toi l’infirmier ou l’infirmière, ton rôle est de distribuer les tâches de chacun pour la journée. Parmi les tâches ci-dessous, tu dois déterminer qui doit faire quoi.
 

  • Faire la toilette et changer les lits.
  • Donner la médication régulière par voie orale.
  • Donner le traitement antibiotique intraveineux.
  • Évaluer la condition physique d’un patient.
  • Faire marcher les patients deux fois par jour.
  • Faire des pansements.
  • Prendre les rendez-vous et faire le lien avec les différents intervenants.
  • Coordonner les soins et les différents intervenants.
  • Aide à l’alimentation.

Informations importantes :

  • Les préposés et préposées aux bénéficiaires donnent les soins de base, dont laver, nourrir, etc.
  • Les infirmiers et infirmières auxiliaires donnent les soins déjà prescrits par le médecin. Ils et elles peuvent donner la médication par voie orale et donner des injections sous-cutanées et intramusculaires seulement.
  • Toutes médications ou traitements intraveineux sont donnés par l’infirmier ou l'infirmière. Il ou elle peut évaluer l’état de santé, appliquer un protocole, appliquer les prescriptions médicales.  Il agit comme chef d’équipe sur le département et fait les liens avec les  professionnels de la santé.

Solution

L’infirmier-l’infirmière :

  • Donne la médication intraveineuse et installe les perfusions veineuses;
  • Évalue la condition physique d’un patient;
  • Prend des rendez-vous et fait le lien entre les différents intervenants;
  • Fait des pansements;
  • Coordonne les soins et les différents intervenants.

L’infirmier-infirmière auxiliaire :

  • Donne la médication régulière par voie orale;
  • Fait des pansements;
  • Prend des rendez-vous.

Le préposé ou la préposée aux bénéficiaires :

  • Fait les toilettes et change les lits;
  • Fait marcher les patients deux fois par jour;
  • Aide à l’alimentation.
  • petit ergopetit pharmpetit infirmierpetit orthopetit psypetit gestionnairepetit edupetit imagerie
  • petit medecinpetit travailleur social