logo
Découvre les professions de la santé et des services sociaux à travers dix capsules vidéo
  • i gestionnaire couleur

Mises en situation

Activités et mises en situation

La journée d’un gestionnaire ou d’une gestionnaire est tellement remplie de défis et de rebondissements que les situations abondent.

Quand la situation sera complétée, rends-toi au bas de la page afin de te corriger et de trouver les réponses à tes questions.

Exercice no 1

Petit exercice bien simple pour débuter. En tant que gestionnaire, une bonne initiative à prendre est celle d’organiser des rencontres de direction afin de faire le point sur différents dossiers avec les employés. De plus, cela leur permet d’exprimer leur point de vue et d’amener de nouvelles idées sur les différents sujets abordés. Alors, pour que la rencontre soit efficace, un ordre du jour doit être préparé. Dans quel ordre placeriez-vous les différents points abordés?

  • Questions diverses;
  • Lecture et adoption du compte rendu;
  • Levée de la rencontre;
  • Point d’information générale;
  • Mot de bienvenue;
  • Lecture et adoption de l’ordre du jour;
  • Ouverture de la rencontre;
  • Bilan de la rencontre;
  • Projet d’organisation du travail;
  • Climat de travail.

Exercice no 2

Les différents milieux de travail dans lesquels le gestionnaire est appelé à évoluer sont souvent des milieux syndiqués. Qui dit syndicat, dit conventions collectives. Ainsi, le gestionnaire peut avoir à participer aux exercices de négociations lors du renouvellement des conventions collectives en place dans l’établissement.

Comme exercice, formez deux équipes. D’un côté, il y a l’équipe des gestionnaires et de l’autre, l’équipe des syndiqués. À partir de la liste des sujets proposés (ces sujets peuvent être modifiés), procédez à une négociation comme si vous étiez en emploi dans une organisation afin d’en venir à une entente qui saura le mieux répondre aux besoins des deux parties en place. Voici la liste des sujets à négocier :

  • Salaire;
  • Nombre de jours de vacances;
  • Nombre de journées de maladie;
  • Nombre de congés fériés;
  • Nombre d’heures de travail par semaine;
  • Nombre d’heures de travail par journée;
  • Rémunération des heures supplémentaires;
  • Prime au rendement;
  • Nombre de journées de libération syndicale payées;
  • Nombre de semaines pour un congé de maternité.

Alors, la façon de procéder pour cet exercice est la suivante :

  • Dans un premier temps, il faut se réunir en équipe afin de discuter de différents points à négocier. Par cet exercice, vous déterminerez en groupe ce que vous voudriez obtenir dans cette négociation.
  • Lorsque vous serez d’accord, vous devez rédiger une proposition patronale ou syndicale que vous soumettrez à la partie adverse pour analyse avant d’entamer les discussions.
  • S’en suivra la période de négociation.
  • Lorsque vous vous serez entendus sur les différentes matières, il suffit de signer des ententes de principe pour chacune d’elles.
  • Lorsque toutes les matières à négocier seront réglées, vous faites la révision des textes finaux avant de signer la version officielle de la nouvelle convention qui sera en application à la date de la signature.

Alors à vos marques, prêts….négociez!

Corrigés

Exercice 1 - Corrigé

  1. Ouverture de la réunion;
  2. Mot de bienvenue;
  3. Lecture et adoption de l’ordre du jour;
  4. Lecture et adoption du compte-rendu;
  5. Points d’informations générales;
  6. Projet d’organisation du travail;
  7. Climat de travail;
  8. Questions diverses;
  9. Bilan de la rencontre;
  10. Fermeture de la rencontre.

Exercice 2 - Corrigé

Pour cet exercice, il n’y a pas de bon ou de mauvais résultat. Cela revient au fait de voir ressortir chez les deux groupes leur capacité de convaincre la partie adverse du bien fondé de leur demande et de tenter de la convaincre d’adhérer à cette demande. Le meilleur exemple à donner aux jeunes est celui de la négociation qu’ils font quotidiennement, et ce, sans s’en rendre compte. Ces négociations se font avec leurs parents à qui ils demandent une augmentation de leur argent de poche, avec qui ils négocient un meilleur salaire pour passer la balayeuse, par exemple.

La qualité du résultat escompté réside principalement dans la préparation à la négociation et dans la façon de réagir aux demandes de l’autre partie. Par exemple, il est très important de dresser un portrait de la situation actuelle pour mieux visualiser la situation recherchée. En gros, voir ce que l’on a présentement, l’objectif réaliste et l’objectif idéal. Mais que veulent dire ces termes?

Ce que l’on doit faire présentement, c’est le constat de la situation. C’est voir qu’il y a quelque chose que l’on voudrait changer dans l’organisation et dans la convention. Par exemple, les employés ont 20 jours de vacances par année, alors que l’employeur voudrait que cela diminue parce qu’il trouve que c’est trop.

L’objectif réaliste, c’est le résultat que nous pourrions obtenir et qui nous satisferait. Pour illustrer cela, l’employeur voudrait voir diminuer le nombre de journées de vacances de 20 à 15 jours, mais finalement propose une entente qui fait passer le tout à 17 jours. L’objectif réaliste dans les circonstances actuelles est donc les 17 jours de vacances.

L’objectif idéal, c’est le 15 jours. Dans le meilleur des cas, si nous pouvons aller chercher le maximum de ce que nous recherchons lors de la négociation, nous aurons atteint notre objectif idéal.

Lorsque ces trois concepts sont clairement définis, nous sommes prêts à entamer les discussions. Il faut alors user de stratégies pour arriver avec le meilleur résultat possible. Pour certains points, il sera cependant nécessaire de laisser tomber complètement certaines de nos demandes afin d’aller gagner sur d’autres points. Il est important de prioriser les points sur lesquels nous ne voulons pas concéder où ceux qui nous sont les plus chers. Il est irréaliste de penser que la partie adverse acceptera toutes nos demandes et que nous serons en mesure d’aller tout chercher ce qui est prévu à nos objectifs idéaux. Alors, la préparation est la partie la plus importante de tout ce processus.

 

  • petit ergopetit pharmpetit infirmierpetit orthopetit psypetit gestionnairepetit edupetit imagerie
  • petit medecinpetit travailleur social