logo
Découvre les professions de la santé et des services sociaux à travers dix capsules vidéo
  • i ergo couleur

Définition de la profession d'ergothérapeute

L’ergothérapeute est un professionnel de la santé travaillant dans le domaine de la réadaptation. Il aide la personne vivant avec un handicap à devenir plus autonome dans ses activités de la vie quotidienne (alimentation, habillage, hygiène, préparation de repas, travail, etc., soit en l’aidant à retrouver un maximum de capacités ou en compensant les difficultés.

Différents rôles

Consultant : L’ergothérapeute fait des évaluations fonctionnelles dans le but d’émettre des recommandations en lien avec une demande de référence précise.

  • Demande d’opinion sur l’application d’une mesure de contention chez une personne étant atteinte de démence.
  • Aide au diagnostic en santé mentale enfant (ex. : autisme, troubles envahissant du développement, etc.).
  • Adaptation de postes de travail en entreprises pour prévenir les maux de dos.

Clinicien : L’ergothérapeute fait des évaluations fonctionnelles dans le but d’élaborer un plan de traitement avec le client afin d’augmenter son autonomie.

  • Enseignement à une personne paraplégique en fauteuil roulant  des techniques de transfert (ex. : passer du fauteuil roulant à l’auto) et de déplacements (monter des seuils, faire des « wheelies »).
  • Groupe de prérequis à l’écriture pour des enfants d’âge préscolaire présentant un retard de développement.
  • Collaborer avec une personne en épuisement professionnel (« burn-out ») pour équilibrer sa routine de vie et établir un plan pour un retour progressif au travail.

Différentes clientèles possibles

L’ergothérapeute peut voir toutes les personnes qui ont de la difficulté à organiser et à accomplir leurs activités de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, manger, travailler, etc.). Voici quelques exemples :

  • Pédiatrie :
    • Néonatalogie;
    • Pré-scolaire : autisme, troubles envahissant du développement, retard global de développement, paralysie cérébrale, cécité, etc.;
    • Scolaire : déficience intellectuelle, trouble déficitaire d’attention avec ou sans hyperactivité, dystrophie musculaire, etc.;
    • Adolescent : troubles anxieux, anorexie, paraplégie, quadraplégie, etc.

  • Santé physique :
    • Maladies : sclérose en plaque, paralysie cérébrale, arthrite, AVC, parkinson, soins palliatifs, etc.
    • Accidents : lésion nerveuse, poly-traumatismes, grands-brûlés, traumatisme cranio-cérébral, maux de dos, amputation, compression du tunnel carpien, etc.

  • Santé mentale :
    • dépression;
    • Troubles de personnalité, schizophrénie, troubles anxieux.

Différents milieux de travail possibles

  • Centre hospitalier : l’ergothérapeute tente de maximiser le potentiel de la personne afin qu’elle soit le plus autonome possible en vue d’un retour à domicile.
  • Centre de réadaptation : la personne peut s’améliorer et l’ergothérapeute l’aide à pratiquer les habiletés qui seront nécessaires pour effectuer ses activités de la vie quotidienne (s’habiller, se laver, gérer son budget, aller à l’école, travailler, etc.) dans un but d’intégration sociale et/ou professionnelle.
  • CLSC : l’ergothérapeute fait des visites à domicile et intervient pour maintenir la personne le plus longtemps dans son milieu de vie.
  • CHSLD : l’ergothérapeute tente de préserver les capacités de la personne le plus longtemps possible.
  • Clinique privée : clientèle variée. Cela peut être une clinique de réadaptation physique pour ceux ayant eu un accident de travail ou de la route, une clinique de pédiatrie pour enfant préscolaire, une clinique de zoothérapie, etc.


Définition de la profession de physiothérapeute

Le physiothérapeute et le thérapeute en réadaptation physique sont les seuls professionnels de la physiothérapie reconnus par le système de santé québécois.

Ces professionnels des soins de santé primaires allient une connaissance approfondie du fonctionnement du corps à des compétences cliniques pratiques permettant d'évaluer, de diagnostiquer et de traiter les symptômes de maladies, de blessures ou d'incapacité.

L'objectif en physiothérapie est de permettre à la clientèle de retrouver, de maintenir et de maximiser sa force, sa fonction, son mouvement et son bien-être général dans le but ultime de retrouver son autonomie et ce qu'il faut faire pour éviter de se blesser.

Les professionnels de la physiothérapie jouent un rôle considérable en matière de promotion de la santé et de prévention des maladies et des blessures.

Différents rôles possibles

Les professionnels de la physiothérapie aident à soulager les problèmes de la clientèle, à retrouver le maximum de ses capacités physiques en fonction de son potentiel de récupération et à reprendre une vie active. Une intervention pertinente, posée au bon moment, fait toute la différence et permet d'apporter les solutions adaptées aux besoins de la clientèle.


Le physiothérapeute commencera le traitement par une évaluation approfondie qui pourra comprendre les antécédents en matière de santé, une évaluation de la douleur et de la façon dont la clientèle exécute certains mouvements, de la force, de l'amplitude du mouvement des articulations, des réflexes, du degré de sensibilité et des fonctions cardiaques et pulmonaires. Par ailleurs, le thérapeute en réadaptation physique, selon ses niveaux de responsabilités, complémentera les informations contenues dans l'évaluation du physiothérapeute ou dans le dossier médical, à l'aide d'une collecte de données évaluatives. Il pourra par la suite élaborer le plan de traitement et dispenser les soins requis. Les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique travaillent en étroite collaboration.

Dans quel cas consulter un professionnel de la physiothérapie

Peu importe l'âge de la personne, la physiothérapie s'applique à un vaste éventail de problèmes tels que :

  • accidents de travail ou de la route;
  • blessures de sport;
  • maux de dos, de cou ou de tête;
  • manque de souplesse et raideurs articulaires;
  • problèmes de posture;
  • arthrite, tendinite, bursite et épicondylite;
  • séquelles d'une fracture, entorse ou foulure;
  • problèmes d'ordre neurologique (accident vasculaire cérébral, sclérose en plaques, paralysie, etc.);
  • pertes urinaires;
  • retard du développement moteur de l'enfant ou problème orthopédique;
  • amputation;
  • troubles respiratoires;
  • grands brûlés;
  • toutes autres causes entraînant une perte d'autonomie.

Quels sont les moyens utilisés pour traiter en physiothérapie?

Selon le problème identifié, la physiothérapie fournit divers moyens en vue de diminuer la douleur, réduire l'inflammation, augmenter le mouvement et l'endurance, régulariser le tonus, rééduquer la force musculaire, le contrôle moteur, la souplesse et l'équilibre. Voici les traitements que l'on retrouve en physiothérapie :

  • les exercices (renforcement, souplesse, coordination, équilibre, proprioception, posture, endurance, etc.), la rétroaction biologique (biofeedback, etc.);
  • l'électrothérapie (ultrasons, laser, stimulations électriques et autres) et les agents physiques (chaleur, glace, bains tourbillons, exercices en piscine, etc.);
  • divers moyens de traitement et de rééducation tels que la thérapie manuelle (massages, mobilisations, manipulations) l'entraînement à la marche, la stimulation motrice et sensorielle, etc.

Différents rôles et milieux possibles

Au Québec, les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique exercent leur profession selon leurs qualifications en tant que cliniciens consultants, chercheurs, enseignants ou gestionnaires dans les centres de réadaptation et CHSLD. Ils pratiquent au sein de cliniques privées, de cabinets de consultants, en industrie, en entreprise et peuvent dispenser des soins à domicile.

  • petit ergopetit pharmpetit infirmierpetit orthopetit psypetit gestionnairepetit edupetit imagerie
  • petit medecinpetit travailleur social